6913 Fiertés de droite

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Fiertés de droite
Un blog Yagg
Non classé | 22.09.2016 - 11 h 23 | 0 COMMENTAIRES
CP Changement d’état civil des personnes trans – commission Sénat

 

Paris, le 22/09/2016

 

Communiqué de presse

 

Le projet de loi de « modernisation de la justice du XXIe siècle » revient au Sénat en commission.

Il fera l’objet d’une nouvelle lecture avant d’être renvoyé une dernière fois à l’Assemblée nationale.

Ce texte, à travers son article 18 quater, aborde le Changement d’Etat Civil (CEC) des personnes trans.

GayLib rappelle être favorable à un CEC libre, gratuit, réalisé en mairie.

Nous demandons en effet la démédicalisation et la déjudiciarisation totales des procédures.

Le rapporteur UDI Yves Detraigne a présenté hier en commission des lois plusieurs amendements conservateurs et rétrogrades qui nous interpellent. Ceux-ci rétablissent des conditions médicales inacceptables pour le CEC : par exemple, toutes procédures médicales seraient fortement recommandées, sous peine de ne pas avoir une « apparence » physique jugée satisfaisante.

Ces conditions subjectives ainsi que le maintien d’une procédure judiciarisée continueront à engendrer des disparités de traitement dans les procédures de CEC et à rendre les décisions des juges encore trop arbitraires.

Cet amendement s’attaque également à la filiation des personnes trans : celui-ci empêche d’établir la filiation avec l’enfant sous la nouvelle identité du parent trans.

Enfin, les mineurs émancipés sont écartés des procédures.

 

GayLib s’inquiète de ce retour en arrière et ne soutient pas ces amendements en totale incohérence avec ceux déposés par Chantal Jouanno et soutenus par le groupe UDI-UC au Sénat en septembre 2013 dans le cadre du texte Égalité Femmes-Hommes, qui portaient un CEC comme nous le défendons.

Nous préparons l’examen de ce texte en séance publique et nous resterons attentifs aux débats, à la défense des droits et intérêts des personnes trans.

 

Catherine Michaud

Présidente de GayLib

Secrétaire Nationale UDI aux droits LGBT

Non classé | 01.07.2016 - 09 h 58 | 0 COMMENTAIRES
Communiqué de Presse Marche des Fiertés 2016

Paris, le 28/06/2016

 

GayLib appelle à vous mobiliser massivement pour cette Marche des Fiertés

Loin des polémiques stériles sur le parcours de la Marche, nous devons être nombreux ce samedi 2 juillet dans Paris pour marquer notre soutien aux droits des personnes trans, notre engagement pour nos droits, nos Libertés et nos valeurs républicaines.

 

Quelques semaines après les attentats homophobes d’Orlando nous marcherons aussi en hommage aux victimes.

 

Notre devise « Liberté, Egalité, Fraternité » aura samedi un sens encore plus fort.

 

Nous serons donc présents, fièrement et vous donnons rdv à 14h quai François Mitterrand (Métros Louvre Rivoli ou Pont Neuf) – Char 27.

 

Nous comptons sur vous !

 

Fidèlement,

Catherine MICHAUD

Présidente de GayLIb

Secrétaire Nationale UDI aux droits LGBT

Conseillère du 2e arrondissement de Paris

 

Non classé | 21.05.2016 - 14 h 46 | 0 COMMENTAIRES
Changement d’état civil (CEC) des personnes trans : chantage du Gouvernement

 

Jeudi 19 mai, l’amendement sur le CEC des députés PS était débattu. Le Ministre de la Justice n’a accepté de le soutenir qu’à la condition qu’il soit modifié par trois sous amendements du Gouvernement.

 

Ces sous amendements prévoient que la demande de CEC soit examinée par le Président du Tribunal de Grande Instance (et non par le Procureur de la République), intègrent la possession d’état, et la personne trans devra prouver par un « faisceau d’indices » qu’elle vit de manière « sincère et continue » dans le sexe opposé.

 

On ne peut que déplorer que les personnes trans aient à vivre l’humiliation d’aller devant un juge pour cette procédure ; mais également s’inquiéter de l’appréciation arbitraire de la notion de « sincère et continue » de la part du juge.

 

Nous dénonçons de nouveau une demie mesure qui ne répond ni aux attentes ni aux besoins des personnes trans, que les associations trans et nous-mêmes développons et expliquons depuis des années. Ces sous amendements sont un pas en arrière, encore moins courageux que l’amendement initial.

Le Gouvernement a légiféré à minima en perspective d’une condamnation probable de la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

 

Catherine Michaud

Présidente de GayLib

Secrétaire Nationale UDI aux droits LGBT

Non classé | 15.05.2016 - 14 h 25 | 0 COMMENTAIRES
Changement d’état civil (CEC) des personnes trans : un amendement sans courage ni engagement

Communiqué de Presse du 13 Mai 2016 :

 

Ce jeudi 12 mai, des députés socialistes ont déposé un amendement dans le cadre de « l’action de groupe et l’organisation judiciaire » relatif à la modification de l’état civil des personnes trans. Sous couvert de recherche d’efficacité et de compromis, les législateurs ont agi dans l’urgence et la désorganisation et proposent ici un amendement incomplet.

 

La France est en effet sous la coupe d’une nouvelle condamnation par la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) quant aux critères de modification de l’état civil qui entrainent une violation du droit des personnes selon la Convention des Droits de l’Homme.

 

Après une proposition de loi non inscrite à l’ordre du jour, un amendement rejeté en commission par le Garde des Sceaux, GayLib déplore un manque de volonté politique malgré les promesses présidentielles.

 

En substance, ce nouvel amendement ne répond pas entièrement aux revendications portées depuis des années par les associations trans et nous-mêmes en faveur d’un changement d’état civil libre, gratuit, démédicalisé et déjudiciarisé.

En effet, la procédure de changement d’état civil reste sous la coupe du Procureur, ce qui fait peser un risque de disparité de traitement dans l’analyse des cas.

 

De plus, malgré l’abandon des critères de stérilisation et de médicalisation de parcours (suivi psychiatrique, etc), la démédicalisation reste partielle. Si l’absence de preuves médicales ne peut suffire pour motiver un refus, les demandeurs de changement d’état civil sont incités à produire des preuves médicales, ce qui peut mener à une surenchère de production de preuves afin de minimiser les risques de rejet.

 

Il est tout de même à noter que certaines revendications ont été prises en compte : la procédure est déclarative, le délai de réponse est encadré dans le temps (3 mois) et le refus du procureur doit être motivé.

 

GayLib regrette cet amendement qui n’est suffisamment protecteur et respectueux des personnes trans. La majorité socialiste saupoudre de nouveau les droits et libertés des personnes LGBT et présente une mesure incomplète et insuffisante.

 GayLib demeure favorable à un CEC libre, gratuit, démédicalisé, réalisé en Mairie comme la Sénatrice UDI Jouanno l’avait déjà porté en 2013 (amendements rejetés par la Ministre Vallaud-Belckacem).

 

Il s’agit d’une nécessité pour lutter contre les discriminations et garantir le respect des personnes trans.

 

Catherine Michaud

Présidente de GayLib

Secrétaire Nationale UDI aux droits LGBT

Non classé | 06.03.2016 - 20 h 03 | 0 COMMENTAIRES
8 Mars 2016 : rendons hommage à Simone de Beauvoir !

Il y a 2 ans, je participais à l’enregistrement de la vidéo « je suis une femme je vote », sous l’impulsion d’Ann Katrin Jégo Présidente Fondatrice du Club des 52%.

Aujourd’hui j’ai le plaisir de vous faire partager sa très bonne initiative pour ce 8 Mars 2016 :

Rendre hommage à Simone de Beauvoir, RDV à 12h30 Passerelle Simone de Beauvoir Paris 12ème. 

https://www.facebook.com/events/147897938927336/

 

Le Club des 52% devient une association nationale, Mesdames, rejoignez-nous ! Nos droits à nous femmes ont souvent été difficiles et longs à acquérir, restent fragiles et l’égalité Femmes – Hommes est loin d’être atteinte !

Vous n’y voyez pas comme une ressemblance avec les droits LGBT ?! 🙂

 

Engagez-vous !

photoclub52

 

Catherine

Actu | 15.11.2015 - 23 h 37 | 1 COMMENTAIRES
13/11/15 le soir où tout a basculé

J’appartiens à une génération qui, n’avait jamais connu la guerre sur son territoire national.

Depuis ce vendredi soir 13 novembre 2015 ce n’est plus cas. Vendredi soir la France a connu une attaque terroriste sans précédent, lâche et d’une terrible violence.

 

Une nouvelle fois ce sont nos Libertés, notre démocratie, notre République laïque, notre jeunesse et plus globalement notre mode de vie qui ont été visés.

 

« Libertés » peut être l’un des mots le plus cher à nous LGBT. Nous savons combien elles nous sont fragiles, parfois même inexistantes dans certains pays.

 

J’appartiens dorénavant à une génération qui va devoir vivre avec cette menace, qui se souviendra toute sa vie de ce 13 novembre 2015, de ce que nous faisions quand c’est arrivé.

 

J’étais avec quelques amis lorsque nous avons appris les attaques. Nous rassurons nos proches. Leffroi, l’état de choc, une forte émotion nous ont gagnés, comme vous tous.

Je pense aux victimes, leurs familles et proches ; tous ces innocents assassinés lâchement par des fanatiques qui veulent nous dicter la manière dont nous devons vivre.

 

Je tiens également à saluer le travail de nos forces de l’ordre et d’interventions. Nous devons les soutenir et leur faire confiance dans leur mission de protection des françaises et des français.

 

Enfin, il est de notre responsabilité, de notre devoir, à nous dirigeants associatifs, politiques, élus de la République, de garantir l’unité nationale, le respect des valeurs républicaines, qu’aucun amalgame idiot et stigmatisant ne soit fait dans nos entourages. La France est forte, la France est belle, restons dignes.

 

Vive la France !

 

Non classé | 04.11.2015 - 11 h 32 | 0 COMMENTAIRES
Don de sang : Marisol Touraine remplace une interdiction par une discrimination

Communiqué de Presse

Paris, le 04/11/2015

Don de sang : Marisol Touraine remplace une interdiction par une discrimination

 

 

Le candidat François Hollande déclarait : Il n’y a pas de « population à risques », mais des « pratiques à risques »

En 2015, devenu Président de la République, il renie son engagement d’ouvrir le don de sang aux Hommes ayant des relations Sexuelles avec des Hommes (HSH) aux mêmes conditions que pour les hétérosexuels.

 

Désormais les HSH pourront donner leur sang après 12 mois d’abstinence sexuelle.

 

GayLib rappelle qu’en avril dernier suite à son audition par Arnaud Richard (UDI) ce dernier avait porté l’amendement suivant : « nul ne peut être exclu du don de sang en raison de son orientation sexuelle » au projet de loi Santé actuellement en débat ; amendement supprimé en commission  au Sénat et rétabli en séance par Olivier Cadic (UDI).

 

En instaurant des conditions particulières et dédiées au don de sang des seuls HSH, l’arrêté de Madame Touraine ne respecte donc en rien l’esprit de cet amendement.

La position adoptée par la Ministre est d’autant plus surprenante eut égard aux pénuries de sang constatées régulièrement par l’Etablissement Français du Sang.

 

Ce gouvernement socialiste met donc fin à une interdiction pour la remplacer par une discrimination.

 

GayLib condamne le manque de courage et l’hypocrisie de l’exécutif socialiste et n’exclut pas d’engager toute procédure utile afin de faire respecter les principes fondamentaux protégés par notre Constitution.

 

Catherine Michaud

Présidente de GayLib

Secrétaire Nationale UDI aux Droits LGBT

Non classé | 25.10.2015 - 15 h 39 | 1 COMMENTAIRES
La PMA ou la lâcheté socialiste…

En février 2014 j’écrivais ce billet http://fiertesdedroite.yagg.com/wp-admin/post.php?post=199&action=edit

J’aimerais pouvoir aujourd’hui me réjouir des avancées sur ces différents dossiers. Hélas, presque deux ans plus tard… sur le don du sang la Ministre Touraine s’apprête à remplacer une interdiction par une discrimination (12 mois d’abstinence sexuelle pour qu’un HSH puisse donner son sang), la loi sur le changement d’état civil des personnes trans est décevante. Je vais rester positive et la voir comme une première base de travail ; et enfin la PMA pour les couples de femmes et femmes célibataires n’est toujours pas au calendrier et ne le sera certainement pas.

Initialement annoncée dans le texte dit de mariage pour tous, puis finalement sous forme d’amendement (enterré), puis dans le cadre d’un projet de loi Famille (enterré). Le gouvernement se cache désormais derrière l’avis du Comité Consultatif National d’Ethique qui reporte sa décision depuis plus de deux ans.

 

En 2014 la Ministre de la Famille, Mme Rossignol recevait GayLib. Nous n’avons pas rencontré une Ministre impliquée et motivée à ouvrir la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires, loin de là…

Les socialistes ne croyant plus eux-mêmes à leurs promesses de campagne, il faut les y aider et les encourager !

En janvier dernier j’ai adressé à la Ministre Rossignol mes vœux pour 2015, en lui souhaitant une année pleine d’engagements ! 🙂

Il lui reste donc quelques semaines pour porter avec courage et convictions ce dossier important et sérieux.

 

Sur ce sujet comme sur les autres nous devons rester déterminés, et pédagogues. Trop souvent nos interlocuteurs méconnaissent nos sujets et sont abreuvés de contre vérités par nos opposants.

Ceci est l’affaire de toutes nos organisations, GayLib y prend toute sa part.

Non classé | 28.05.2015 - 17 h 20 | 4 COMMENTAIRES
l’UDI nomme une Secrétaire Nationale aux droits LGBT

Le Bureau Exécutif de l’UDI m’a nommée Secrétaire Nationale aux droits LGBT.
Ce Secrétariat National devra être l’occasion d’amplifier le travail réalisé au sein du parti et au delà sur les sujets relatifs aux droits des personnes LGBT.

Jean Christophe Lagarde, Président de l’UDI, réaffirme ainsi son attachement au respect des LGBT et à la lutte contre les LGBTphobies.

Catherine Michaud
Présidente de GayLib

Non classé | 07.05.2015 - 16 h 21 | 1 COMMENTAIRES
A positif (A+)

cartesang

 

Je suis née en 1983. Prématurée à 7 mois, 940 grammes, un mois de couveuse, une forte myopie, une glande hypophyse capricieuse et beaucoup d’inquiétude pour mes parents.

 

1983, en plein scandale du sang contaminé donc. Contre l’avis de mes parents je serai transfusée. Sans le savoir à l’époque, par cet acte les médecins vont me fermer les portes du don du sang à vie.

 

Par chance je n’ai pas été contaminée, pourtant 21 ans plus tard lorsque pour la première fois je me suis présentée au camion de l’Etablissement Français du Sang (EFS) pour donner mon sang sur le parvis de mon Ecole ; pleine d’entrain et contente de le faire. Je serai invitée à repartir sur le simple fait d’avoir été transfusée bébé.

Plus de 10 ans après je me souviens encore du regard de cette femme, plein de jugement et de froideur appliquant les règles et refusant d’entendre que j’ai toujours été HIV négative.

 

Alors comment ne pourrais-je pas comprendre la frustration des HSH (Hommes ayant des relations Sexuelles avec des Hommes) ne pouvant pas donner leur sang sr simple appartenance à une population ?

 

Il y a un mois et demi environ, Arnaud Richard député UDI recevait GayLib en audition sur le projet de loi Santé en sa qualité d’orateur pour le Groupe sur ce texte. Attentif, à l’écoute, curieux, nous avons eu un échange constructif de plus d’une heure. Il nous rejoint sur l’hypocrisie d’un questionnaire basé sur du déclaratif, sur la prévalence du comportement à risques ou non du donneur sur la notion de population à risques, avec la même période de 4 mois d’exclusion temporaire en cas de changement de partenaire.

Il déposa en Commission un amendement, qu’il retira sur demande de la Ministre. Peu convaincu il le redéposa en séance. Son amendement co-signé par 15 autres députés UDI a été voté à l’unanimité.

 

Certains ont dénoncé un amendement empreint de repentance Arnaud Richard n’ayant pas voté le mariage pour tous.

Ce sont deux sujets non connexes qui n’ont strictement rien à voir.

Après le vote de son amendement Arnaud Richard m’a appelée, je peux vous assurer qu’il était sincèrement heureux et fier d’avoir travaillé avec nous et porté ce sujet en Commission puis en séance et de le voir voté à l’unanimité au-delà des clivages politiques.

 

Donner son sang n’est à mon sens pas un droit mais une sorte de devoir de citoyen.

N’oublions pas que tous les étés l’EFS est en manque de sang.

 

La France doit surpasser les traumatismes des scandales sanitaires et médicaux passés.

 

A+, O-, B+, nous sommes tous des citoyens donneurs.

 ————

Suite à la récente décision rendue par la Cour Européenne de Justice sur le sujet, la Ministre Touraine a annoncé une réunion de travail inter associative à la fin du mois de mai à laquelle GayLib participera bien sûr. Nous resterons vigilants et exigeants jusqu’au bout.

 

 

Retrouvez le Communiqué de Presse de GayLib suite à l’adoption de l’amendement http://gaylib.org/don-du-sang-vers-la-fin-de-la-discrimination-une-premiere-etape-franchie/

À LIRE SUR YAGG
IMAGE_NOT_AVAILABLE
France | 3 H 00 | 6 COMMENTAIRE
IMAGE_NOT_AVAILABLE
France | 10 H 51 | 5 COMMENTAIRE